Accueil | Aller au contenu | Politique d'accessibilité

Détail de la notice Evaluation du Groupement d'Intérêt Scientifique GIS Sol
Titre Evaluation du Groupement d'Intérêt Scientifique GIS Sol
Auteur(s) LAVARDE, Patrick ; LESAFFRE, Benoit ; GUITTON, Jean-Luc
Organisme(s) auteur(s) CONSEIL GENERAL DE L'ENVIRONNEMENT ET DU DEVELOPPEMENT DURABLE (CGEDD) ; CONSEIL GENERAL DE L'ALIMENTATION, DE L'AGRICULTURE ET DES ESPACES RURAUX (CGAAER)
Date du document final 01/02/2017
Source bibliographique Paris : Conseil général de l'environnement et du développement durable, février 2017.- 84 p.
Texte intégral ../documents/cgedd/010691-01_rapport.pdf
Résumé L'évaluation montre que le GIS Sol a fait progresser la connaissance des sols de France, notamment au cours des cinq dernières années : la cartographie complète du territoire métropolitain au 1/250 000 sera bientôt terminée ; une campagne de surveillance de la qualité des sols vient d'être engagée ; la capitalisation des données se poursuit et leur diffusion s'est améliorée. De nouveaux produits apportent des réponses aux besoins de cartographie de la réserve en eau des sols, du bruit de fond géochimique des sols, d'identification des zones humides ou des zones défavorisées. Toutefois, le dispositif est fragile en matière de financement et de ressources humaines mobilisées. L'évolution du GIS Sol doit s'envisager dans le contexte de la stratégie nationale sur les sols en cours d'élaboration et s'inscrire dans le cadre du schéma national des données sur les sols (SNDS) que propose la mission. Le périmètre thématique du GIS et sa composition dépendront des objectifs que lui fixeront les ministères. Il paraît souhaitable de s'orienter vers le scénario dans lequel le GIS Sol deviendrait le maître d'oeuvre du SNDS et s'étendrait à de nouveaux membres. Il est à même de soutenir efficacement la mise en oeuvre de la stratégie nationale sur les sols. A cet effet, il est nécessaire qu'un rapprochement soit opéré entre le Bureau des ressources géologiques et minières (BRGM) et le GIS Sol et que l'Institut national de l'information géographique et forestière (IGN), dans son double rôle d'inventaire de la forêt et de diffusion des données spatialisées, s'implique dans les programmes du groupement. Les contrats d'objectifs et de performance en préparation doivent permettre à l'État d'exprimer des orientations précises. Par ailleurs, la nouvelle Agence française pour la biodiversité (AFB) doit contribuer aux côtés des deux ministères et de I'Ademe à la définition des programmes du GIS et à leur financement.
Thème(s) ENVIRONNEMENT ; RESSOURCES - NUISANCES ; SCIENCES DE LA TERRE
Domaine(s) SOLS ; ORGANISATION
Mot(s)-clé(s) EVALUATION ; BANQUE DE DONNEES ; SOL ; CARTOGRAPHIE ; GOUVERNANCE ; MOYEN DE L'ACTION COLLECTIVE ; PERSPECTIVE ; ZONE HUMIDE ; ANALYSE DU SOL ; QUALITE DU SOL ; GROUPEMENT D'INTERET SCIENTIFIQUE ; GIS SOL ; INVENTAIRE ; STRATEGIE NATIONALE SUR LES SOLS (SNS) ; ADEME ; IGN ; BRGM ; AGENCE FRANçAISE DE LA BIODIVERSITE ; DOCUMENT D'OBJECTIF ; DIFFUSION D'INFORMATIONS GEOGRAPHIQUES ; INVENTAIRE FORESTIER ; ZONE DEFAVORISEE
Descripteur(s) géographique(s) FRANCE
Cote 010691-01

Document  < > /8