Navigation et outils annexes

Notice descriptive Export PDF

Etude prospective relative à l'Association pour la gestion des institutions sociales maritimes (AGISM)

Source bibliographique : 
Paris : Conseil général de l'environnement et du développement durable, juillet 2013.- 59 p.
Résumé : 

La mission a établi un bilan de la situation de I'AGISM, en le replaçant dans le cadre des obligations qui s'imposent à la France du fait des conventions de l'Organisation internationale du travail (OIT). Elle a cherché également à analyser l'évolution des besoins des marins en escale et à identifier les acteurs qui assurent leur accueil dans les ports français. Elle constate que l'hébergement des marins ne correspond plus aux besoins actuels et la subvention à I'AGISM ne semble plus appropriée. L'AGISM a eu le tort de concentrer son action sur la gestion de ses hôtels, sans chercher à adapter son action aux besoins des marins en escale. Elle n'a pu assurer sa survie qu'en vendant son patrimoine. La mission estime que l'État doit reprendre le contrôle des décisions de l'association pour éviter de mettre en péril les 142 emplois. L'urgence semble de permettre aux foyers d'accueil (seamen's clubs) de trouver des ressources pérennes. L'Etat et les régions pourraient convaincre les autorités portuaires d'ajouter une redevance facturée avec les droits de port et calculée en concertation avec les commissions portuaires de bien-être. Quant à la subvention accordée à I'AGISM, la mission estime qu'elle serait plus utile si elle était consacrée à la professionnalisation et à la structuration du réseau des seamen's clubs.

Thèmes : 
Lieu : 
N° d’affaire : 
008550-01