Navigation et outils annexes

Notice descriptive Export PDF

Audit de la mise en oeuvre de la politique de prévention des risques naturels et technologiques en Martinique

Source bibliographique : 
Paris : Conseil général de l'environnement et du développement durable, juillet 2016.- 62 p.
Résumé : 

L'audit a fait l'objet d'une procédure contradictoire visant à mettre en place un plan d'actions correctives pour surmonter les difficultés rencontrées dans la mise en oeuvre de la politique de prévention des risques. Le premier constat de la mission est celui de la fragilité des équipes : difficultés de recruter des compétences techniques spécialisées, difficultés de compagnonnage et de formation. La DEAL connaît une vacance majeure dans le domaine des risques naturels, alors qu'elle doit faire face à une lourde charge de travail. La politique de prévention des risques en France est basée sur Ie contrôle du permis de construire. Or la proportion de constructions illégales est élevée en Outre-Mer. Il apparait important de renforcer la lutte contre les constructions illicites, nombre d'entre elles se situant dans des zones rouges au titre des risques. Un nombre important de jugements rendus concluant à la destruction et à la remise en état ne sont pas exécutés. La conduite d'une politique ciblée de démolition, dirigée sur les constructions dans les zones à risque, devrait être privilégiée. La montée en puissance des thématiques de préparation el de gestion de crise est exemplaire, qu'il s'agisse d'exercices préparatoires à la crise de type « Caribe wave » ou d'actions de type « semaine Replik ». Dans ce domaine du risque sismique, les crédits du plan séisme Antilles (PSA2) pourraient être mobilisés pour poursuivre la formation des acteurs de la construction. Le traitement des situations de crise serait par ailleurs amélioré grâce au déploiement du système d'alerte et d'information des populations (SAIP). L'évolution pourrait donc être rapide en Martinique car déjà équipée du réseau d'infrastructure nationale partageable des transmissions (INPT).

N° d’affaire : 
010056-05