Navigation et outils annexes

Notice descriptive Export PDF

Mission d'évaluation relative à la défense de la forêt contre l'incendie

Source bibliographique : 
Paris : Conseil général de l'environnement et du développement durable, avril 2016.- 255 p.
Résumé : 

La mission propose, de manière progressive et pragmatique, une stratégie nationale de défense de forêts contre incendies (DFCI) intégrant la perspective du changement climatique. Elle repose sur quatre principes visant à structurer l'action publique. Un «principe de conscience», qui conduit à préconiser de ne surtout pas baisser la garde en matière de prévention et d'intervention, un «principe de système» (prévision, prévention, lutte, reconstitution), un «principe de coopération» et un «principe de massif». Une amélioration de la connaissance de l'aléa s'impose pour orienter les actions. La qualité de la prévision doit être renforcée, le recensement des feux optimisé, leur cartographie uniformisée et la recherche des causes systématisée. En termes de prévention, la mission recommande en priorité l' arrêt du mitage de la forêt par l'habitat et le respect ferme de l' Obligation légale de débroussaillement (OLD). A cet effet, elle préconise diverses mesures qui supposent des moyens adaptés dans les services déconcentrés de l'État. Sur la base d'un niveau constant de financements, il est nécessaire de prioriser les équipements de DFCI, d'assurer leur maintien opérationnel et de sécuriser leur statut juridique. En « saison de feux », la stratégie d'attaque des feux naissants a fait la preuve de son efficacité. Elle requiert le maintien des dispositifs existants, en particulier des capacités de surveillance des massifs et de guet aérien armé, le renforcement de la coordination des acteurs et le développement des retours d'expérience. Il convient de procéder au renouvellement de la flotte aérienne nationale. Il est nécessaire d'affirmer la dimension interministérielle de la DFCI et de conforter le niveau zonal comme échelon de pilotage stratégique, de circulation de l'information et d'échanges de bonnes pratiques. Le rapport invite les acteurs de l'aménagement du territoire à adopter une démarche de prévention volontariste qui prévale sur la posture de réparation.

Lieu : 
N° d’affaire : 
010331-01