Navigation et outils annexes

Notice descriptive Export PDF

Evaluation de la situation des grottes et de la cascade du Dard (Jura) - La source du Dard et la haute Seille, une eutrophisation qui interpelle

Auteurs physiques : 
Date du document final : 
janv. 2016
Télécharger : 
Source bibliographique : 
Paris : Conseil général de l'environnement et du développement durable, janvier 2016.- 31 p.
Résumé : 

La mission concernait les développements végétaux dans la grotte du Dard, et les proliférations d'algues filamenteuses dans ce même cours d'eau. La prolifération des algues dans le Dard est un phénomène régulier, mais le développement en a été particulièrement important en 2015, en lien avec un étiage assez marqué entrecoupé de petites pointes de débit, qui ont mobilisé les très petites pollutions ponctuelles stockées dans le réseau de fissures du plateau et enrichi les eaux en phosphore. Le rapport présente quelques pistes d'action pour résoudre les problèmes de végétation dans la grotte, et des orientations pour réduire l'enrichissement du milieu à l'origine des proliférations d'algues filamenteuses : la modification de l'éclairage de la grotte et une gestion intégrée de la réduction de l'ensemble des pollutions impactant ce système hydrologique très vulnérable. Ce n'est qu'en fin de visite que la raison profonde du courrier du maire, à l'origine de la mission, est apparue : il a dû délivrer un permis de construire pour un centre d'allotement de génisses à l'entreprise Jura-Bétail fin juillet, alors que le bâtiment est situé à la quasi verticale du réseau de galeries karstiques visitables géré par la commune qui représente un fort enjeu touristique, avec 40 000 entrées payantes. Or une pollution liée à un dépôt de fumier situé à 50 m du bâtiment projeté a été à l'origine d'une pollution de la grotte en 2006, d'où une réelle inquiétude, mais qui ne pouvait motiver réglementairement un refus d'autorisation.

N° d’affaire : 
010369-01